DSC07830.jpg

Des nouvelles du SMIEEOM

Principaux points évoqués lors de ce comité syndical :

- statuts : les délibérations sur la modification du nombre de vice-présidents et sur le remplacement d'un délégué titulaire définitivement empêché ont fait l'objet de remarques de la préfecture : la composition du bureau du SMIEEOM et le remplacement  relèvent de la seule décision du comité syndical de l'EPCI . Il n'y a donc pas lieu de modifier les statuts

- régie d'avance : le SMIEEOM disposera d'un moyen de paiement (carte bancaire) afin d'éviter aux agents et aux élus du SMIEEOM de réaliser des avances de frais

- suppression de  postes et avancements de grade pour 2 agents,

- convention d'adhésion avec l'Eco organisme ECO DDS  : traitement des déchets diffus spécifiques tels  l'huile, essence, peinture, d'où des économies avec un tri plus poussé

- locaux DMS : L'adhésion à ECO DDS entraîne de nouveaux locaux pour un tri plus important dans les décheteries. Pour cela, il sera demandé une subvention au Conseil Régional et à l'Agence de l'Eau

- Centre de tri interdépartemental : le Président a eu plusieurs rencontres avec les présidents de syndicats de déchets voisins et en fonction des informations recueillies sur le centre de tri interdépartemental, le Centre de Tri de MUR DE SOLOGNE est menacé pour l'activité et l'emploi. Véolia serait prête à recréer une autre activité à TOURS.

 - Commission consultative d'élaboation et de suivi du plan régional de prévention et de gestion des déchets de la région Centre-Val de Loire : M. MARTELLIERE sera le délégué titulaire et M. TROTIGNON Xavier le suppléant

- Gestion des objets encombrants : une convention sera signée avec l'Association Interval. Le syndicat souhaite optimiser la collecte des objets encombrants en porte à porte auprès des administrés et améliorer les points d'apport volontaire. Un autre mode de collecte sera mis en place à l'essai sur les 3 derniers mois de l'année et suivant le résultat il pourra être généralisé

- déchets verts : ce traitement est effectué sur la plateforme de CHOUSSY mais en raison du surplus de déchets verts un broyage "bout de champs" sera utilisé via des agriculteurs partenaires

- bâtiment centre de transfert de CHOUSSY : il a été décidé l'extension du hangar existant et un architecte a été retenu.

- bail bungalows : achat d'une partie des bungalows à la société AEB  et occupés par la société SEPUR. un bail sera contracté avec la société SEPUR.